lampe


lampe

lampe [ lɑ̃p ] n. f.
• 1119; lat. lampas, adis, du gr.
1Récipient contenant un liquide ou un gaz combustible destiné à produire de la lumière. Anciennes lampes à huile. carcel, quinquet. Réservoir, mèche, manchon, verre d'une lampe. Lampe à pétrole, à gaz. Lampe à acétylène. Lampes de mineur. Lampe-tempête, dont la flamme est protégée du vent. — Moucher, souffler la lampe.
Loc. fam. (infl. prob. de lamper) S'en mettre, s'en foutre plein la lampe : manger et boire abondamment.
2Source de lumière (électrique). ampoule, tube. Ampoule, culot, douille d'une lampe. Lampe de soixante watts. Lampe à incandescence. Lampe à arc, dans laquelle un arc de décharge entre deux charbons constitue la source de lumière. Lampes au néon, au krypton; lampes fluorescentes. tube. Lampe (à) halogène. Lampe témoin, servant à signaler le fonctionnement, la mise en marche d'un appareil.
Appareil d'éclairage, ensemble constitué par la source lumineuse et l'appareillage destiné à recevoir la lampe, l'ampoule. Lampe de bureau, de chevet. Petite lampe. fam. loupiote. Brancher, allumer une lampe. Lampe de poche ou lampe électrique : lampe à pile. Lampe torche (cylindrique, à pile).
3Récipient dont le combustible est destiné à produire de la chaleur. Lampe à alcool. réchaud. Lampe à souder ( chalumeau) ; fig., arg. milit. :mitraillette.
4(1923) Tube électrique, électronique, ne servant pas à l'éclairage. Lampe à rayons ultraviolets, infrarouges. Lampe à bronzer, émettant des rayons U. V. Lampe de radio. Lampe diode, triode.

lampe nom féminin (bas latin lampada, du latin classique lampas, -adis, du grec lampas, -ados) Source de rayonnement construite en vue de produire de la lumière visible ou des rayonnements infrarouges ou ultraviolets. Appareil d'éclairage constitué par l'ampoule et l'appareillage ; luminaire. Partie du luminaire qui produit la lumière : Griller une lampe. Dispositif produisant une flamme : Lampe à alcool. Lampe à souder. Électronique Synonyme vieilli de tube (électronique). ● lampe (citations) nom féminin (bas latin lampada, du latin classique lampas, -adis, du grec lampas, -ados) Étienne Jodelle Paris 1532-Paris 1573 Qui se sert de la lampe, au moins de l'huile y met. Au roi Joseph Joubert Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824 Le soir de la vie apporte avec soi sa lampe. Pensées Bible Tenez vos reins ceints et vos lampes allumées. Évangile selon saint Luc, XII, 35 Bible Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Évangile selon saint Matthieu, V, 15 George Gordon, lord Byron Londres 1788-Missolonghi 1824 L'argent est la lampe d'Aladin. Ready money is Aladdin's lamp. Don Juan, XII, 12lampe (expressions) nom féminin (bas latin lampada, du latin classique lampas, -adis, du grec lampas, -ados) Lampe de poche, boîtier équipé d'une pile et d'une ampoule électrique. Populaire. S'en mettre plein la lampe, manger et boire abondamment. Lampe à bronzer ou lampe solaire, lampe à radiations d'ultraviolets, qui permet de bronzer sans soleil. Lampe à essence, récipient bourré de coton ou de feutre qu'on imprègne d'essence, et dans lequel une mèche de coton sert de conducteur capillaire au combustible. Lampe à huile, récipient contenant de l'huile et une mèche à l'extrémité de laquelle l'huile, montant par capillarité, vient brûler. Lampe à pétrole, récipient contenant du pétrole qui, montant par capillarité à l'aide d'une mèche, vient brûler au-dessus d'une chambre vide percée de trous pour le passage de l'air qui active la combustion. Lampe à arc, lampe à décharge électrique dans laquelle la lumière est émise par une décharge en arc ou par des électrodes. Lampe à décharge électrique, lampe dans laquelle la lumière est produite par décharge électrique dans un gaz, une vapeur métallique ou un mélange de plusieurs gaz et vapeurs (lampe à vapeur de mercure ou de sodium, lampes aux halogénures métalliques). Lampe fluorescente, lampe à décharge dans laquelle la lumière est émise principalement par une couche de substance fluorescente excitée par le rayonnement ultraviolet de la décharge. Lampe à incandescence, lampe dans laquelle l'émission de la lumière est produite au moyen d'un corps porté à l'incandescence par le passage d'un courant électrique. Lampe de sûreté, lampe pouvant être utilisée dans une atmosphère grisouteuse. (Encore utilisée comme grisouscope, elle a été remplacée pour l'éclairage par la lampe de sûreté électrique.) Lampe à souder, appareil fonctionnant à l'essence ou au gaz (propane, butane) et permettant de braser des pièces plus importantes qu'avec un fer à souder. ● lampe (synonymes) nom féminin (bas latin lampada, du latin classique lampas, -adis, du grec lampas, -ados)
Synonymes :
- Électronique. tube (électronique)

lampe
n. f.
d1./d Ustensile d'éclairage brûlant un combustible liquide ou gazeux. Lampe à huile, à pétrole, à acétylène.
Lampe-tempête, dont la flamme est protégée du vent par un globe de verre.
(Afr. subsah.) Lampe Aladin: lampe à pétrole à verre haut et étroit.
d2./d Appareil d'éclairage utilisant l'électricité. Lampe électrique, lampe de poche.
|| Spécial. Source lumineuse d'un tel appareil. Lampe à incandescence, dans laquelle la lumière est fournie par un filament porté à incandescence. Lampe à luminescence ou à décharge, dans laquelle la lumière est fournie par la décharge d'un courant électrique dans un gaz rare (néon, argon, etc.) ou dans les vapeurs d'un métal (sodium ou mercure). Lampe (à) halogène: lampe à incandescence contenant des vapeurs d'iode ou de brome qui réduisent le noircissement de l'ampoule. Lampe à fluorescence: lampe à vapeur de mercure dont la paroi interne est revêtue de substances fluorescentes.
d3./d Appareil dont la flamme sert à fournir de la chaleur. Lampe à alcool. Lampe à souder.
d4./d Tube électrique ou électronique, utilisé autrefois pour redresser les courants, amplifier des signaux, produire des rayonnements, etc.

⇒LAMPE, subst. fém.
I. — Appareil d'éclairage.
A. — [L'éclairage est fourni par la combustion d'un liquide ou d'un gaz] Appareil d'éclairage composé principalement d'une mèche ou d'un bec et d'un réservoir contenant le combustible. Lampe antique, sépulcrale; lampe d'argile, de bronze; allumer, éteindre une lampe. Petite lampe de terre et d'huile! Le vent de la nuit tourmente ta flamme (GIDE, Nourr. terr., 1897, p. 246). La lumière de la lampe brillait plus fort, tiède, familiale, au bout de la table de noyer, avec un grésillement monotone (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 83). Lampe de porcelaine blanche suspendue au plafond très noir et lointain où elle se balançait au bout d'une chaîne (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 102) :
1. Sur la table, Antoine, en entrant, avait tout aussitôt reconnu sa lampe, — une grosse toupie à pétrole, coiffée d'un abat-jour de carton vert, sous lequel, jadis, par les nuits chaudes de juin bourdonnantes de phalènes, il avait préparé tant d'examens, tandis que, tout dormait dans la maison.
MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 854.
Lampe d'autel. Petit vase contenant de l'huile d'olive ou de la cire d'abeille et une mèche qui est allumée en permanence dans les églises devant l'autel pour indiquer la présence eucharistique. Lampe du tabernacle, du sanctuaire. La petite lampe qui brûle devant le plus humble autel de la chrétienté (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 102).
Lampe-tempête.
SYNT. Forte, grosse, petite lampe; lampe fumeuse; lampe d'argent, de cristal; la lampe brille, brûle, éclaire, baisse, crépite, charbonne, file, fume; abat-jour, globe, manchon, mèche, tube, verre d'une lampe; cercle, halo, lueur, rond lumineux d'une lampe; fumée, odeur d'une lampe; entretenir, moucher, souffler la lampe.
1. Emplois techn. et cour.
[Suivi d'un subst. précédé de à] Lampe à acétylène, à huile. Lampes à essence, d'un type nouveau, reliées par un col de cygne à un petit réservoir, et qui, une fois accrochées au mur, simulent tout à fait une lampe à gaz (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 60). V. ampoule ex. 5.
Lampe (à pétrole). Lampe composée d'un réservoir contenant le pétrole et d'une mèche plate ou cylindrique brûlant au-dessus d'une chambre vide percée de trous d'aération pour activer la combustion. Tourner le bouton d'une lampe pour régler la mèche. Baisse la lampe. Elle a toujours tendance à filer, c'est le pas de vis qui est fatigué, la mèche monte toute seule (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 211). Cuisine propre et gaie, qu'éclairait une grosse lampe à pétrole en cuivre jaune et en verre coloré (VAN DER MEERSCH, Empreinte Dieu, 1936, p. 189). V. Supra ex. 1.
[Suivi d'un adj. ou d'un subst. précédé ou non de de]
Lampe hydrostatique. Lampe dans laquelle l'huile monte par l'effet de la pesanteur d'une colonne d'eau. (Ds PRIVAT-FOC. 1870).
Lampe mécanique ou (de) Carcel. Lampe dans laquelle l'huile monte par un mouvement d'horlogerie. Dans cette pièce, chaque génération, en se retirant, comme une marée ses coquillages, avait laissé des albums, des coffrets, des daguerréotypes, des lampes carcel (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 273).
Lampe à modérateur. Lampe mécanique faisant agir la détente d'un ressort sur des rouages pour permettre à l'huile de monter (Ds CHESN. 1857).
Lampe de sécurité. Lampe à flamme protégée pour éviter les incendies, les explosions. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Lampe (de sûreté, de mineur) ou lampe Davy. ,, Lampe à huile utilisée autrefois dans les mines et sans danger dans un milieu contenant des gaz inflammables (grisou) `` (UV.-CHAPMAN 1956). Les mèches des lampes, sous leurs chapeaux de toile métallique (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1165). V. lampisterie ex. de Zola.
Lampe d'Argand. Synon. de quinquet. (Ds CHESN. 1857).
Lampe-Pigeon. Lampe à essence de pétrole. Il fallait qu'elle leur expliquât (...) à quel endroit se trouvaient les allumettes et la lampe-pigeon avec un peu, très peu de pétrole (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 214).
2. Emplois littér. ou symboliques
a) [P. allus. à l'Évangile]
[Matthieu 25, 1 à 14] Or, tu es une vierge sage, qui ne laisse pas éteindre sa lampe, et tu es toujours prête aux délectations et transports de l'époux qui vient sans être attendu (BLOY, Journal, 1894, p. 119).
[Matthieu 5, 15; Luc 8, 16; Marc 4, 21] Il ne faut pas mettre la lampe allumée sous le boisseau (v. ce mot C). Toujours une lumière veille qui ne sera jamais mise sous le boisseau. Toujours une lampe (PÉGUY, Porche Myst., 1911, p. 265).
b) [P. allus. littér. (Contes des Mille et une nuits)] La lampe d'Aladin. Lampe magique faisant apparaître un génie qui accomplissait tous les désirs d'Aladin :
2. ... il avait beau chausser les bottes de sept lieues, frotter la lampe d'Aladin, elles avaient perdu leurs vertus magiques... Tout restait plat, ordinaire...
TRIOLET, Prem. accroc, 1945p. 103.
c) [P. réf. au fait que l'on doit alimenter régulièrement la lampe, symbole de vie] La pensée est une lampe perpétuelle qui brûle sans se consumer (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 622).
Au fig. et fam. Il n'y a plus d'huile dans la lampe. Une personne est fatiguée, épuisée au dernier degré. J'espère (...) que la santé de ton père ne te cause plus d'inquiétudes et que la vue de sa fille et du bonheur que lui donne l'époux qu'il lui a choisi a ranimé une lampe où il n'y a plus beaucoup d'huile (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 173). Je suis horriblement fatigué. C'est trop que le double métier de négociant et de curieux : il n'y a plus d'huile dans la lampe, il n'y a plus de possibilité d'attention pour rien (STENDHAL, Mém. touriste, t. 2, 1838, p. 437).
P. anal :
3. D'autres l'avaient pourtant plus efficacement aidé. Mais d'Olivier venait l'étincelle qui avait allumé, dans la nuit de cette âme, la veilleuse éternelle. Les autres n'avaient fait que verser de l'huile dans la lampe.
ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1488.
d) [P. réf. à la vie hum. individuelle et collective]
[Symbole de veille, de travail nocturne] La lampe, qui verse le calme doré de l'huile est studieuse (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 736).
Vieilli. Veiller comme une lampe. Aimer à veiller. (Ds Ac. 1798-1878, LITTRÉ).
Vieilli et littér. [Le suj. désigne un écrit, un discours] Sentir la lampe. Se ressentir d'une élaboration pénible et difficile. Un discours dont chaque phrase sentait la lampe, un discours à effets oratoires, tissu de compliments empesés (SAINTE-BEUVE, Portr. contemp., t. 5, 1845, p. 149).
[Symbole de rassemblement de ceux qui vivent sous le même toit, d'intimité familiale] :
4. Mais quelqu'un est venu qui m'a enlevé à tous ces plaisirs d'enfant paisible (...). Quelqu'un a éteint la lampe autour de laquelle nous étions une famille heureuse, à la nuit, lorsque mon père avait accroché les volets de bois aux portes vitrées. Et celui-là, ce fut Augustin Meaulnes...
ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 14.
[Symbole de présence lumineuse, de fidélité] Elle [la lampe] est le centre d'une demeure, de toute demeure. On ne conçoit pas plus une maison sans lampe qu'une lampe sans maison (BACHELARD, La Flamme d'une chandelle, Paris, P.U.F., 1962, p. 17). V. chant ex. 4 :
5. D'abord les continents et doux séminaristes
Qui se hâtent, qui s'en vont deux à deux, là-bas,
Voués jusqu'à la mort à de noirs célibats
Quand nous avons l'amour comme une bonne lampe!
RODENBACH, Règne silence, 1891, p. 129.
3. Emplois pop. et fam. [P. réf. à la lampe à huile que l'on doit alimenter régulièrement] Ventre, estomac. Synon. lampion (v. ce mot C). Se mettre qqc. dans la lampe. S'en foutre plein la lampe (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 176) :
6. — Si on disait : « Ça s'ra bon! », mais ça va être encore de la vacherie qu'il va falloir que tu t'enfonces dans la lampe.
BARBUSSE, Feu, 1916, p. 26.
B. — [L'éclairage est fourni par l'énergie électrique]
1. Appareil produisant la lumière, comprenant généralement une ampoule de verre à vide très poussé, ou contenant un gaz spécial, parcourue par un courant d'électrons. Lampe flamme, sphérique; ampoule, filament d'une lampe; intensité, puissance, tension d'une lampe. Le lustre est réparé... J'ai mis des lampes neuves (GIRAUDOUX, Siegfried, 1928, I, 1, p. 12). V. électrique ex. 1.
Lampe éclair. Ampoule produisant une lumière éclatante et très brève utilisée en photographie. Synon. lampe flash. Voir J. phys. et Radium, 1931, p. 226.
Lampe à arc (v. arc B 2 b).
Lampe à incandescence. Lampe dans laquelle un filament conducteur traversé par un courant électrique est porté à une forte température qui le rend incandescent. Lampes électriques. — Elles sont de deux sortes : les lampes à arc et les lampes à incandescence (Lar. mén. 1926, p. 517).
Lampe à décharge. ,,Lampe dans laquelle la lumière est produite par décharge électrique dans un gaz, une vapeur métallique ou un mélange de gaz et de vapeurs`` (SIZ. 1968).
Lampe à iode ou lampe à halogène.
SYNT. Lampe électrique blanche, de couleur, fluorescente, opaline, à verre dépoli; lampe au néon; lampe crypton; lampe à vapeur de mercure (émettant une lumière bleuâtre), à vapeur de sodium (émettant une lumière jaune); lampe de projecteur; griller une lampe.
2. P. méton. Ensemble formé par le support, l'abat-jour ou le réflecteur et la source lumineuse. Lampe de chevet, de travail; les lampes d'un lustre; presser le bouton d'une lampe. En rentrant dans sa chambre, il renversa une lampe de bureau dont l'ampoule éclata avec un bruit de papier déchiré (NIZAN, Conspir., 1938, p. 192). Lartois (...) assura sur son front la lampe à miroir réflecteur. Le fil électrique courait le long de son veston et traînait sur le sol derrière lui (DRUON, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 118). V. baladeur ex. 9 :
7. De l'abat-jour plissé rose, la lumière électrique suivait le pied de bronze cannelé de la lampe, baignait le napperon de dentelle sur le marbre rouge de la table de nuit en chêne clair...
ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 283.
Lampe électrique, lampe de poche. Petit appareil d'éclairage portatif composé d'un boîtier muni d'une pile et d'une ampoule. Faisceau, jet, pile d'une lampe électrique. La lampe de poche éclairait un disque de bois rongé, crevassé, où de la peinture s'était figée en larmes brunes (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 123). Elle (...) va droit à la première cachette, déplace la plinthe qui en masque l'orifice, braque sa lampe électrique (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 259).
Lampe torche. Lampe de poche à boîtier cylindrique. Synon. torche électrique. (Ds Catal. Manufrance, 1962, p. 461).
Lampe-témoin.
SYNT. Lampe liseuse; lampe baladeuse, fixe, portative, de secours; pied, prise de courant d'une lampe; éblouissante clarté d'une lampe; brancher une lampe.
II. — P. anal.
A. — [Correspond à I A supra] Lampe qui produit une flamme pâle dont la fonction est de chauffer.
Feu de lampe. Feu lent et doux produit par une lampe (d'apr. HAVARD 1889).
Lampe à alcool, à esprit-de-vin. Petit réchaud fonctionnant à l'alcool à brûler, à l'esprit de vin, employé en laboratoire et à usage domestique. Elle préparait le dîner sur le fourneau à gaz, ou sur une lampe à esprit-de-vin (ROLLAND, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 874). Il fait bouillir un peu d'eau sur la lampe à alcool (MARTIN DU G., Vieille fr., 1933, p. 1066).
Lampe d'émailleur. Lampe à huile servant au travail d'objets d'émail ou de verre. Tubes scellés à la lampe d'émailleur (PASTEUR, Travaux, 1884, p. 385).
Lampe à souder. Appareil dans lequel la vapeur d'un combustible liquide sous pression brûle à l'air pour fondre ou ramollir des métaux, des peintures anciennes, etc. Chauffer à la lampe à souder (BÉG. Estampe 1977).
B. — [Correspond à I B supra] Tube à vide à plusieurs électrodes employé en radio-électricité pour produire des ondes électro-magnétiques, les détecter, les amplifier. Lampes amplificatrices. [Parmi ses] diverses applications (...) la lampe électronique [est employée comme] : détectrice, amplificatrice, productrice d'ondes (COUSTET, T.S.F. prat., 1924, p. 128). La première lampe à trois électrodes, l'audion, ancêtre des triodes modernes (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 268) :
8. Mais il se poursuit dans ces cadrans, dans ces lampes-radio, dans ces aiguilles toute une alchimie invisible. De seconde en seconde, ces gestes secrets, ces mots étouffés, cette attention préparent le miracle.
SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 149.
REM. Lampette, subst. fém. a) Rare. Petite lampe à huile. C'était que la lampette de l'Agathonne, toujours soufflée quand on était couché (FABRE, Chevrier, 1867, p. 267). b) ,,Nom commun de la nielle des champs et de la lychnide à fleurs de coucou`` (Mots rares 1965; ds ROB. Suppl. 1970).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1119 « récipient contenant un liquide combustible destiné à produire de la lumière » (PHILIPPE DE THAON, Comput, 1602 ds T.-L.); 1683 spéc. arg. « estomac » (buveurs d'apr. ESN.); 1915 s'en foutre plein la lampe (Rigolboche n° 2, 31 mars ds SAIN. Tranchées, p. 116); 2. 1690 « appareil dont l'aspect rappelle une lampe d'éclairage, mais dont la flamme sert à produire de la chaleur » (FUR. : L'esmail se travaille au feu de lampe); 3. 1890 lampe électrique (Lar. 19e Suppl.); 4. 1923 « tube à vide à plusieurs électrodes servant à engendrer, détecter amplifier ou moduler des signaux électriques » (Lar. univ.). Du b. lat. lampada « torche, lampe », tiré de l'acc. de forme gr. lampada, du lat. class. lampas, -adis, empr. au gr. , - « id. ». Fréq. abs. littér. : 4 448. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 652, b) 5 961; XXe s. : a) 9 061, b) 7 155.

lampe [lɑ̃p] n. f.
ÉTYM. 1119 au sens A, 1; du bas lat. lampada « torche, lampe », accusatif de forme grecque, du lat. class. lampas, lampadis, grec lampas, lampados.
Ustensile ou appareil destiné à produire de la lumière, et, par ext., (1690) de la chaleur, (XXe) des ondes électromagnétiques. Éclairage; éclairer; lumière.
A (Pour éclairer).
1 Récipient contenant un liquide ou un gaz combustible destiné à produire de la lumière ( Lumignon, veilleuse, pop. calbombe). || Lampe antique, lampe à huile : petit vaisseau terminé par un bec, que l'on remplissait d'huile. Calen (régional). || L'anse (cit. 2) d'une lampe antique. || Lampe de bronze, de cuivre, d'argent (→ Étoile, cit. 30).Allus. littér. La lampe d'Aladin (→ Génie, cit. 6).Lampe formée par un simple godet de verre. Lampion.Spécialt. || Lampes d'église, de sanctuaire, qui, selon la liturgie catholique, doivent brûler devant le tabernacle (lampe d'autel), les reliques, statues et images des saints. || Les lampes doivent en principe être suspendues à la voûte et alimentées d'huile d'olive ou de cire d'abeille. || « L'installation permanente de l'électricité dans les lampes du sanctuaire est un abus… » (B. Rousseau, in Dict. de liturgie romaine). || Partie supérieure ( Panache), inférieure d'une lampe d'église.Cul (cit. 22)-de-lampe.
1 (…) et des lampes autour,
Les gardes de ce Saint, qui brûlent nuit et jour (…)
Ronsard, Pièces posthumes, Hymne XIII.
2 Et toi, lampe nocturne, astre cher à l'amour,
Sur le marbre posée, ô toi ? qui, jusqu'au jour,
De ta prison de verre éclairais nos tendresses,
Tu fus le seul témoin de ses douces caresses.
André Chénier, Élégies, XXXV.
3 (…) l'esprit de la dame palpita encore comme la flamme dans le bec d'une lampe.
Baudelaire, Trad. E. Poe, Nouvelles histoires extraordinaires, « Portrait ovale ».
4 Au plafond de l'autre chapelle, brûlait cette minuscule lampe de la lumière perpétuelle qui ne doit jamais s'éteindre dans les églises consacrées. La flamme faible reposait sur un bout de liège qui flottait dans l'huile. Le verre était rouge.
H. Bosco, Hyacinthe, p. 219.
Lampes munies de dispositifs améliorant leur puissance. || Réservoir, dispositif de réglage, manchon, mèche, verre, support d'une lampe. || Verre de lampe. Verre. || Lampe munie d'un globe (cit. 12), d'un réflecteur ( Réverbère).Mar. || Lampe d'habitacle. Verrine.Lampe d'Argand, de Quinquet ( Quinquet), lampe Carcel ( Carcel), lampe de Franchot, à modérateur, anciens types de lampes à huile. || Lampe hydrostatique (cit. 2). || Huile (cit. 9) de lampe.au fig., ci-dessous, supra cit. 17. — (1873, Larousse). || Lampe à pétrole, à essence. || Lampe à gaz, lampe à manchon incandescent ( Bec). || Lampe à acétylène.Lampe Pigeon (nom de marque).
5 Imaginez une lampe Carcel gigantesque à six rangs de mèches, autour de laquelle pivotent lentement les parois de la lanterne, les unes remplies par une énorme lentille de cristal, les autres ouvertes sur un grand vitrage immobile qui met la flamme à l'abri du vent.
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « Phare des Sanguinaires ».
6 Tu devrais souffler la calebombe, à cause des mouches.
Laurent se leva et souffla dans le verre de la lampe. Une odeur de pétrole se répandit aussitôt (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, XV.
7 Sur la table, Antoine, en entrant, avait tout aussitôt reconnu sa lampe, — une grosse toupie à pétrole, coiffée d'un abat-jour de carton vert, sous lequel, jadis, par les nuits chaudes de juin bourdonnantes de phalènes, il avait préparé tant d'examens, tandis que tout dormait dans la maison.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 66.
8 (…) une lampe à gaz en forme de lyre (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXV, p. 238.
9 (…) des moquettes épaisses couvrirent les parquets, et les lampes devinrent des colonnes d'onyx pâle, surmontées d'une boule de cristal, où l'on voyait baisser la saxoléine, sous des abat-jour ornés de volants de dentelle (…) et qui sentaient le pétrole.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 35.
10 C'était certainement une simple petite lampe comme on en voit dans les cuisines de campagne; une lampe de cuivre posée sur le coin d'une table et qui fournit une lumière médiocre (…)
H. Bosco, Hyacinthe, p. 92.
10.1 Après avoir rôdé autour de nous, sa petite lampe Pigeon à la main, ma mère avait été prise de longues quintes de toux (…)
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 85.
Fonctionnement, entretien des lampes. || Garnir, remplir, entretenir une lampe (→ Gratter, cit. 13). || La flamme (cit. 5 et 6) d'une lampe. || Lampe qui file (cit. 17), fume; lampe fumeuse (cit. 1). || Lampe qui baisse, s'éteint. || Moucher, souffler la lampe. || Allumer (cit. 1) la lampe à l'aide d'un allumoir. || Lampe qui flambe, brûle. 1. Feu, lumière (→ Cierge, cit. 1). || Employé, service chargé des lampes, de l'éclairage. Lampiste, lampisterie.Lumière, lueur, feu (1. Feu, cit. 59), clarté d'une lampe. || « La clarté déserte de ma lampe » (→ Blancheur, cit. 1. 2, Mallarmé). || Veiller, travailler à la lueur d'une lampe. || Près de la lampe, sous la lampe (→ Causer, cit. 4; famille, cit. 25; intimité, cit. 5). || Office religieux dit à la lueur des lampes. Lucernaire.
11 À la pâle clarté des lampes languissantes (…)
Baudelaire, les Épaves, Pièces condamnées, III.
12 — Vite soufflons la lampe, afin
De nous cacher dans les ténèbres !
Baudelaire, Nouvelles Fleurs du mal, II.
13 (…) son regard s'attacha sur la lampe (…) Toute l'huile était consumée. — Tiens, fit Désirée (…) la lampe de Mademoiselle est vide. Je l'avais pourtant remplie avant-hier.
J. Green, Adrienne Mesurat, I, XVI.
Spécialt. || Lampe de sécurité, de sûreté (anciennes lampes de mineurs…) dont la flamme est isolée pour éviter incendies ou explosions.|| Lampe-tempête, dont la flamme est protégée du vent par un verre de forme spéciale ( Verrine).
14 Puis une lueur montait, faible et jaune, au-delà du comptoir. C'était la lampe, une lampe-tempête énorme, d'ordinaire accrochée à une tige de fer, au-dessus des balances.
H. Bosco, Antonin, p. 53.
Par métaphore et fig. La lampe, symbole de la lumière. || « Cette éclatante lumière, mise comme une lampe éternelle pour éclairer l'univers » (Pascal). — ☑ Allus. bibl. Mettre la lampe sous le boisseau (cit. 1), sur le chandelier (cit. 1).
15 Car le précepte est une lampe, et la loi une lumière, et les avertissements qui instruisent sont le chemin de la vie.
Bible (Crampon), Proverbes, VI, 23.
16 Et l'Écriture dit expressément que Dieu n'extermina pas toute la famille de Joram, voulant conserver à David la lampe qu'il lui avait promise. Or cette lampe, qu'était-ce autre chose que la lumière qui devait être un jour révélée aux nations ?
Racine, Athalie, Préface.
L'huile de la lampe, symbole de ce qui se consume. || Il n'y a plus d'huile dans la lampe, la lampe s'éteint (cit. 35 et 44). — ☑ Vx. ou littér. Sentir l'huile (cit. 28) et la lampe.
17 (…) je serais usé de corps et d'âme; car notre pauvre lampe ne brûle pas longtemps.
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, III, V.
Lampes à huile, symbole du temps passé. || Du temps des lampes à huile, et des navires à voile.
2 (1683). Fig. et fam. (avec infl. probable de lamper). Estomac, ventre. — ☑ Loc. (1915). S'en mettre, s'en foutre plein la lampe : manger, boire beaucoup.
18 (…) je les ai vus (ces nègres anthropophages) s'en retourner après victoire dans leur village, chargés de plus de cent paniers de viande humaine bien saignante pour s'en foutre plein la lampe !…
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 132.
18.1 Notre petit garçon aurait bien voulu boire de la bière, il aimera s'en mettre plein la lampe, il te ressemble. Tu as vu à table, comme il visait la bouteille ? Mais moi, j'ai versé dans son verre de l'eau de la carafe.
Ionesco, la Cantatrice chauve, p. 13.
Par métaphore (plaisant) :
18.2 C'étaient des orties géantes, il y en avait d'un mètre de haut, je les arrachais, cela me soulageait, et pourtant ce n'est pas de ma nature d'arracher les mauvaises herbes, bien au contraire, je leur en foutrais du fumier plein la lampe si j'en avais.
S. Beckett, Premier amour, p. 28.
3 (1879, J. Verne, → cit. 20.2). Appareil d'éclairage par l'électricité. Électrique (cit. 2).
a Source de lumière (électrique). Ampoule, tube. || Lampe à incandescence. || Ampoule de verre, filament, culot, douille (à baïonnette, à vis) d'une lampe. || Lampe au tungstène. || Formes de lampes : lampes sphériques, lampes « oignon », lampes « flamme ». || Lampe en verre dépoli.Lampes à décharge dans un gaz.Lampe à arc, dans laquelle un arc de décharge entre deux charbons constitue la source de lumière.Lampes à vapeur de sodium, de mercure, à tube de quartz. || Lampe au néon, lampe au krypton; lampes fluorescentes. Tube. || Lampe à iode, à halogène.Flux lumineux (en lumens), intensité lumineuse (→ Bougie, cit. 3), puissance (en watts), résistance d'une lampe.Installation, suspension, fixation des lampes dans un local. || Lampe fixée au mur par une applique ( Applique), lampe suspendue au plafond ( Couronne, lustre, suspension), montée sur pieds ( Lampadaire). || La lampe, les lampes d'un projecteur, d'un phare.Il faut changer la lampe. || La lampe a sauté, a claqué.
19 Les lampes utilisées pour l'éclairage sont en général des ampoules en verre clair n'absorbant que 1% de la lumière émise par le filament.
Raymond Jouaust, l'Éclairage, p. 61.
20 La locomotive siffla. Dans la lumière blafarde des lampes à arc, d'épaisses bouffées blanches montaient vers la verrière.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 145.
20.1 Tout à coup, s'allumant sous l'action de quelque pile invisible, une lampe électrique (…) projeta brillamment sur le mur un grand carré de lumière dû aux efforts combinés d'une lentille et d'un réflecteur.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 148.
Spécialt. || Lampe témoin, servant à signaler le fonctionnement, la mise en marche d'un appareil. || La lampe témoin d'une machine à laver. || Des lampes témoins.
b Ensemble constitué par la source lumineuse et l'appareillage destiné à recevoir la lampe (au sens a), l'ampoule. || Pied, tige, abat-jour (cit. 1), tulipe, fil, commutateur, prise de courant d'une lampe. || Changer l'ampoule d'une lampe. || Lampe de bureau, de travail. || Lampe de chevet. || Lampe astrale. Globe. || Lampe applique. Applique (2.). || Brancher (cit. 2) une lampe. || Lampe baladeuse, lampe à crochet, à pinces.(Déb. XXe). || Lampe de poche, à pile; lampe à boîtier plat, lampe cylindrique (lampe torche) → Écoutille (cit. 2). || Lampe électrique (spécialt) : lampe mobile, de poche. || Faisceau (cit. 8), jet (cit. 9) d'une lampe électrique.Vieilli. || Lampe à gaz. Bec de gaz.
20.2 Les préparatifs achevés, le contre-maître et Marcel s'accrochèrent à la benne, le câble fila sur les poulies et la descente commença. Éclairés par deux petites lampes électriques, tous deux causaient en s'enfonçant dans les profondeurs de la terre.
J. Verne, les Cinq Cents Millions de la Bégum, VI, p. 101 (1879).
21 (…) il prend dans une de ses poches la seconde lampe électrique. Il l'allume (…) L'autre lampe électrique est tombée sur le sol (…) « La pile peut encore servir (…) » Il ramasse la lampe.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XX, p. 239.
21.1 (…) la lumière qui passait par la baie de la cuisine venait d'une lampe-tempête accrochée au hangar, très haut, et qui danse dans le vent léger de la nuit.
M. Duras, Dix heures et demie du soir en été, p. 84.
B (Autre usage que l'éclairage).
1 (1690, Furetière; du sens A, 1). Récipient dont le combustible est destiné à produire de la chaleur.Lampe à alcool, à esprit-de-vin, utilisée dans les laboratoires de chimie, etc. Réchaud. || Lampe à flamme intense, dirigée à l'aide d'un chalumeau (4.). Éolipile. || Lampe d'émailleur, lampe de plombier.Lampe destinée à brûler une substance aromatique. || Lampe à opium (→ Fumée, cit. 6; 1. goutte, cit. 46).
22 (…) un socle d'argent ciselé, posé sur un plateau de nacre, élevait une lampe à opium, dont la flamme, voilée par des papillons et des mouches d'émail vert, scintillait comme une émeraude. Les pipes, les aiguilles, les fourneaux, les boîtes de corne et de porcelaine étaient rangés à l'entour.
Claude Farrère, la Bataille, VI.
23 Sur la table du salon (…) le domestique a disposé le plateau avec deux tasses à café, la lampe à alcool, la petite bouilloire.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 315.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Lampe à souder ( Chalumeau); fig., argot milit. : mitraillette.
23.1 L'étoile blanche plane ainsi, haut dans le ciel, par-dessus la terre plate encombrée de cubes de ciment et de routes. Le point incandescent de la lampe à souder, le point presque invisible qui va jusqu'au fond du cerveau en passant par les yeux.
J.-M. G. Le Clézio, les Géants, p. 39.
2 (XXe). Par anal. (du sens A, 3). Tube électrique, électronique, n'ayant pas l'éclairage pour objet. || Lampe à rayons ultraviolets, infrarouges. || Lampe électronique. || Lampe de T. S. F. (vx), lampe de radio; lampe émettrice, génératrice. || Poste récepteur à six, huit lampes. || Lampe amplificatrice, de puissance, lampe modulatrice. || Lampe grillée; changer une lampe. || Les lampes de radio sont en général remplacées par des transistors.Lampe à deux électrodes (lampe diode), à trois électrodes (lampe triode), lampe audion. || Lampe à grille, lampe bigrille. || Lampe valve, pour redresser les courants. || Lampe écrou, avec une électrode supplémentaire. || Lampe à pente variable.
24 Un progrès technique allait tout révolutionner : l'application à la T. S. F. du tube à vide (lampe électronique) […] Cette étonnante carrière de la lampe de T. S. F. est due à ses propriétés multiples qui permettent d'en faire à volonté un relais amplificateur, un redresseur de courant alternatif et par là même un détecteur, un générateur de courants alternatifs (…) un modulateur, etc. (…) Toutes ces qualités sont à mettre à l'actif des électrons libérés dans le « vide » des lampes.
Robert Bureau, la T. S. F., p. 9.
25 Mais il se produit dans ces cadrans, dans ces lampes-radio, dans ces aiguilles, toute une alchimie invisible. De seconde en seconde, ces gestes secrets, ces mots étouffés, cette attention préparent le miracle.
Saint-Exupéry, Terre des hommes, in T. L. F.
DÉR. Lamperon, lampette, lampier, lampiste, lampotte.
COMP. Lampemètre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lampe — 1. (lan p ) s. f. 1°   Vase ou ustensile destiné à produire de la lumière ou de la chaleur, à l aide d un liquide combustible et d une mèche. •   Je vous prie de considérer ce petit échantillon, et de m en dire votre sentiment sans aucune… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lampe — LAMPE. s. f. Vase où l on met de l huile avec de la meche pour esclairer. Lampe de cuivre. lampe d argent. lampe de verre. lampe de cristal. lampe portative. lampe à l antique. On appelle, Lampe inextinguible, Une lampe que les Anciens mettoient… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lampe — may refer to any of the following:People*Derek Lampe, English footballer *John Frederick Lampe (1703 mdash;1751), Anglo German composer *John R. Lampe, U.S. historian *Maciej Lampe (born 1985), Polish basketball player *Oliver Lampe (born 1974),… …   Wikipedia

  • Lampe [1] — Lampe, Vorrichtung, um bei gewöhnlicher Temperatur flüssige Fette (Öle) zu brennen, theils zur Beleuchtung, theils zur Erhitzung. I. In den zur Beleuchtung (s.d.) dienenden L n soll durch Verbrennung eines geeigneten Materials Licht entwickelt… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Lampe — [Basiswortschatz (Rating 1 1500)] Auch: • Leuchte Bsp.: • Helen stellte eine Lampe auf den Tisch. • Ich habe die Lampe eingepackt. • Wir brauchen eine neue Lampe im Schlafzimmer …   Deutsch Wörterbuch

  • Lampe — Lampe: Die seit dem 13. Jh. gebräuchliche Bezeichnung des Beleuchtungskörpers (mhd. lampe) beruht wie auch entsprechend niederl., engl. lamp auf einer Entlehnung aus (a)frz. lampe (= it. lampa), das auf vlat. lampada (für klass. lat. lampas,… …   Das Herkunftswörterbuch

  • lampe — Lampe, ou Luminaire, Lychnus, Lucerna, Il vient de Lampas. Lampe qui n a qu une meiche, Lucerna simplex. Une lampe qui a plusieurs becs à mettre la meiche, Polymixos …   Thresor de la langue françoyse

  • Lampe — Lampen I. Lampen II …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • lampé — lampé, ée (lan pé, pée) part. passé de lamper. Un verre de vin lampé …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LAMPE — quae Argyrippa postea dicta, Dauniae sive Apuliae civ. Alia est Lampe, vel Lappe Cretae urbs, ab Agamem none condita, a Lampo Tarrhaeo dicta. Alia est Acarnaniae, alia Argolidis. Steph …   Hofmann J. Lexicon universale


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.